Vol au-dessus d’un tas de cailloux : l’usage en archéologie de photographies réalisées avec un cerf-volant

  • Olivier Barge Archéorient, UMR5133, Jalès
  • Emmanuelle Régagnon Archéorient, UMR5133, Jalès

Résumé

Les photographies aériennes à échelle très fine et les documents dérivés qu’il est possible d’obtenir présentent, en archéologie, un intérêt évident : les images satellites haute résolution ou les photographies aériennes « traditionnelles » présentent souvent une résolution trop faible pour permettre d’appréhender les objets de recherche. Le recours au cerf-volant permet d’obtenir des images de ces derniers, dans un continuum d’échelles allant du site à l’unité architecturale. Les ortho-photographies et les MNS élaborés à partir des clichés peuvent être intégrés dans des SIG à portée archéologique et ces documents s’avèrent être d’une qualité très satisfaisante en regard des besoins. A la relative rusticité de la méthode répond une facilité et une souplesse de mise en oeuvre.
Publiée
2017-04-26
Comment citer
BARGE, Olivier; RÉGAGNON, Emmanuelle. Vol au-dessus d’un tas de cailloux : l’usage en archéologie de photographies réalisées avec un cerf-volant. Revue Française de Photogrammétrie et de Télédétection, [S.l.], n. 213, p. 95-104, avr. 2017. ISSN 1768-9791. Disponible à l'adresse : >http://www.sfpt.fr/rfpt/index.php/RFPT/article/view/188>. Date de consultation : 19 août 2017
Rubrique
Numéro spécial: Drone