Hommage à Hervé Deheinzelin, par Bernard Kientz

Triste nouvelle, Hervé Deheinzelin nous a quittés le 23 août 2017, dans sa soixante-cinquième année, au terme d’une longue maladie qui l’avait contraint à mettre fin à sa carrière plus tôt que prévu.

Hervé avait démarré celle-ci à la fin des années 70, son diplôme de l’ESGT en poche, en participant aux études des grands projets de l’époque : autoroute des Titans, CERN…

Au début des années 80, il est embauché par MATRA pour travailler sur le stéréorestituteur TRASTER et notamment adapter son logiciel à la prise en compte des images SPOT.

Dans les années 90, il dirige plusieurs projets de cartographie numérique novateurs : cartographie marine pour l’EPSHOM, cadastre de Buenos Aires, SIGR Haute Normandie…

Il consacre la fin sa carrière à des projets Défense : étude de caractérisation des données géo pour les missiles, opération TopoBase Defense (en tant que responsable technique du groupement Thales/EADS mis en place pour réaliser cette opération) et enfin étude d’architecture du programme GEODE 4D.

Hervé a participé à cette dernière étude autant que son état physique le permettait, toujours force de proposition d’idées originales et prêt à transmettre son expérience aux plus jeunes.

Hervé était aussi membre de la SFPT. Marc Bernard qui le côtoyait au CA aime à dire de lui : « Il ne perdait jamais de vue l’intérêt général, c’était visible notamment dans son attitude et ses prises de position à la SFPT. Un homme de bonne volonté. »

Les membres du CA de la SFPT se joignent à moi pour saluer en Hervé un esprit inventif et une personnalité engagée, aussi bien dans son travail qu’à la SFPT, et présenter à son épouse et à ses enfants nos sincères condoléances.

Bernard Kientz
Retraité, ancien collègue et ami proche de Hervé Deheinzelin