InSAR tropospheric correction combining GNSS data and a global atmospheric model

  • elisabeth simonetto GeF
  • Frédéric Durand GeF
  • Laurent Morel, Pr GeF
  • Jean-Luc Froger LMV
  • Joëlle Nicolas GeF

Résumé

Les mesures issues de l’interférométrie d’images radar (InSAR), notamment satellitales, doivent être corrigées du délai dû à la propagation des ondes dans l’atmosphère. Plusieurs travaux ont déjà montré l’intérêt de cette correction. Cet article présente une méthode d’estimation de la phase troposphérique qui utilise à la fois des mesures GNSS (Global Navigation Satellite System) et un modèle d’atmosphère global (ERA-Interim). Pour évaluer cette méthode, nous comparons alors les mesures de déplacements interférométriques avant et après la correction avec les déplacements mesurés par GNSS, considérés comme référence. Les données utilisées pour les expériences sont acquises sur le Piton de la Fournaise en France.
Publiée
2018-09-21
Comment citer
SIMONETTO, elisabeth et al. InSAR tropospheric correction combining GNSS data and a global atmospheric model. Revue Française de Photogrammétrie et de Télédétection, [S.l.], n. 217-218, p. 3-9, sep. 2018. ISSN 1768-9791. Disponible à l'adresse : >https://www.sfpt.fr/rfpt/index.php/RFPT/article/view/414>. Date de consultation : 26 août 2019
Rubrique
Meilleurs articles CFPT 2018