Appel à communication « Photogrammétrie et télédétection : vers la convergence ? »

La photogrammétrie et la télédétection ont connu des évolutions sans précédent ces dix dernières années. En 2016, la  Société Française de Photogrammétrie et de Télédétection a organisé à l’ENSG le colloque « Photogrammétrie Numérique et Perception 3D : les Nouvelles Conquêtes» pour réunir la communauté française et faire le point sur les avancées mais aussi les limites de la photogrammétrie après les bouleversements récents liés tout à la fois à l’automatisation des calculs, l’avènement de nouveaux systèmes d’acquisition (appareils photo numériques, satellites, drones…) et le développement de logiciels ergonomiques bon marché voire libres et gratuits …

Le succès incontestable de cette manifestation, plus de 200 participants pour 30 présentations et 80 participants aux 4 tutoriaux (tous pleins), a prouvé que la communauté industrielle et scientifique est en attente de ce type de rencontres. Ce colloque et l’École d’Été « Logiciels libres pour le traitement d’images satellites » organisée par la SFPT à l’ENSG du 4 au 8 juillet 2016 ont aussi souligné l’imbrication toujours plus forte de  la photogrammétrie et la télédétection.

Convaincue de l’intérêt de réunir l’ensemble de notre communauté pour favoriser la fertilisation croisée de ces deux techniques, la SFPT propose une nouvelle édition de ce colloque en 2017, intitulée « Photogrammétrie et télédétection: vers la convergence ? ».

Sur le même format que le précédent colloque  (une journée de tutoriaux sur les logiciels libres et deux journées d’échanges autour des méthodes et applications avancées), ce colloque continuera d’explorer les nouvelles méthodes et applications que propose la photogrammétrie numérique, tout en invitant explicitement les concepteurs et utilisateurs de méthodes de télédétection à s’exprimer aussi.

Date limite de soumission de résumés longs : le 30 novembre 2016

Format des résumés longs : 2 pages A4 (typiquement 5000 signes et 2 à 3 illustrations)

Contact et envoi des résumés : isabelle.grujard@sfpt.fr

Le prochain colloque se tiendra les 07, 08 et 09 mars 2017 dans les locaux de l’Ecole Nationale des Sciences Géographiques à Marne la Vallée.
Les informations pratiques et les tarifs vous seront communiqués très prochainement.

C’est à Nice que se tiendra le prochain Congrès de l’ISPRS en 2020

La majorité d’entre vous le savent sans doute aujourd’hui, la candidature française a remporté le vote pour accueillir le congrès ISPRS 2020 à Nice. Le choix s’est fait dès le premier tour avec 91 voix pour 85 nécessaire (15 pour le Canada, 65 pour Dubai). L’émotion de la délégation française à l’énoncé de ce résultat a été d’autant plus forte que le vote s’est déroulé moins de 48h après le terrible massacre du 14 juillet à Nice… Étrange ambiance de « soulagement sans joie » ce 16 juillet au soir à Prague au sein de notre délégation …
Mais la vie continue et je veux aussi voir, comme vous tous sans doute, dans le vote des délégués de l’ISPRS ce jour là, un message d’espoir et la volonté de ne pas laisser une bande de fanatiques nous dicter leur loi. Je félicite Nicolas Paparoditis et son équipe, Inez Burger, Clément Mallet, Eric Labergerie notamment, pour le travail accompli et le succès de cette candidature. Et bien entendu le plus dur reste à faire pour que cet évènement soit réellement l’occasion pour la communauté française de faire connaître tout ce qu’elle fait en photogrammétrie, télédétection, SIG ….

Marc Pierrot Deseilligny, Président de la SFPT

École d’été «  Logiciels Libres pour le Traitement des Images Satellites »

La SFPT, le CNES et l’IGN/ENSG organisent leur première école d’été sur le traitement d’images satellites avec des logiciels libres du 4 au 8 juillet 2016. Plus précisément, cette école sera basée sur Orfeo Tool Box (OTB) et MicMac. OTB est une boîte à outils logiciel libre/open-source financée par le CNES. MicMac, coordonnée par l’IGN, est une suite photogrammétrique libre/open-source, récemment adaptée au traitement des images satellites.
L’école comportera 3 jours de travaux pratiques dans l’environnement Gnu/Linux (pas de pré-requis si ce n’est une aptitude à s’adapter aux logiciels en lignes de commandes).

Lire la suite