Colloque International : Écologie, Santé et Sociétés en Afrique, du 21 au 23 février 2022 à Dakar

L’International Research Laboratory Environnement, Santé, Sociétés, Le Centre d’Excellence Africain AGIR, l’Observatoire Hommes-Milieux International Tessekere, L’International Research Laboratory Reconciling Ecological and Human Adaptation for Biosphere Sustainability, organisent à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar un colloque interdisciplinaire sur l’environnement, la santé – humaine, animale, du biotope – et les sociétés.

Ce colloque international a pour objectif d’éclaircir les relations complexes qui se nouent sur le continent africain entre l’environnement, la santé – humaine, animale, du biotope – et les sociétés. L’accent sera mis non pas sur les spécialisations – nécessaires par ailleurs – mais sur les relations entre les éléments de ce triptyque. Relations de causalité, de corrélation, de conjugaison, d’exclusion ; relations biotiques, chimiques, de pouvoir, de coopération, de dépendance. Il s’agira de garder en tête que l’interdisciplinarité doit être au cœur des réflexions menées lors de cet événement. Le croisement des approches, des méthodes et des résultats devra permettre de porter un regard nouveau – car enrichi de regards croisés – sur les objets d’étude de l’écologie de la santé et de la transition environnementale, en conjuguant les relations humains-environnements au passé, au présent et au futur.

L’impact du changement climatique, les modalités de développement des zoonoses, les conséquences des pollutions et contaminations (de l’air, de l’eau et des sols), les controverses écologiques et politiques pour la conservation et la restauration des écosystèmes, le fonctionnement des systèmes de santé, les services éco-systémiques, les transitions alimentaires et sanitaires, le développement des maladies chroniques non transmissibles constituent autant d’exemples de thématiques interdisciplinaires au croisement de l’écologie, de la bio-médecine et de l’anthropologie, qui seront analysées au cours de ce colloque.

Modalités pratiques

Le colloque sera organisé sur trois journées. Ne souhaitant pas prédéterminer les axes thématiques définitifs, ceux-ci seront construits après réception, et analyse par le Comité Scientifique, des propositions de communications. Ces axes permettront le dialogue interdisciplinaire. Chaque axe thématique sera introduit par un panel d’experts issus de disciplines différentes.

Le colloque se déroulera les 21, 22 et 23 février 2023 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (site UCAD II), sous forme de sessions thématiques plénières et de communications par poster sera organisée de 12h à 13h chaque journée. 

La date limite de dépôt des propositions de communication est fixée au 30 novembre 2022. Chaque proposition devra comporter le titre de la communication, le nom, la fonction et l’adresse institutionnelle du/des auteur(s), ainsi qu’un résumé d’une page maximum. Ces propositions doivent être envoyées à l’adresse suivante : colloqueESS2023@gmail.com, sous la forme d’un fichier Word intitulé : Nom Prénom – Dakar2023. Les résultats des évaluations seront envoyés le 15 décembre aux auteurs.

Côte d’Ivoire – EGT : L’école des professionnels de la géomatique

Présentation d’EGT

La géomatique est une science nouvelle à la croisée de l’informatique et de la géographie. Sa pratique requiert de bonnes connaissances aussi bien en informatique que dans les sciences géographiques.  La géomatique permet de faire pousser l’analyse des données un peu plus loin en produisant des cartes à partir de données multi sources. Tout le monde utilise la géomatique ou ses produits : pour se déplacer, pour visualiser ses données, pour faire des prédictions. La géomatique devient incontournable.

Des écoles de formation existent en informatique et en sciences géographiques mais rares sont celles qui forment en géomatique. A l’aube de l’émergence des pays de la sous-région ouest africaine, il devient important pour les gouvernements Africains de rationaliser les ressources. L’aménagement du territoire, la gestion du foncier urbain et rural, la localisation des biens et services sont par exemple autant de domaines qui peuvent être adressés par la Géomatique.

L’École de la Géomatique et du Territoire (EGT) est née de la volonté de professionnels ivoiriens de former une génération de géomaticiens capables de relever le défi de soutenir l’émergence des états Africains. L’école est née suite à une initiative de David NIAMIEN, ancien élève de l’ENSG et de l’UMLV, docteur de l’Université UPEM (devenue  depuis Université Gustave Eiffel)

Consultez le  Site : https://egt.ci/
Contact : david.niamien@egt.ci 
Siège social : Abidjan Cocody Abatta

Offre de formation

BTS

  • BTS Génie Civil option Géomètre Topographe
  • BTS Informatique, Développeur d’Applications

Licence

  • Licence en Informatique Option GéoInformatique
  • Licence en Génie Civil option Topographie
  • Licence en Génie Civil option Géomatique

Master

  • Master en Informatique Option GéoInformatique
  • Master Génie Civil option Topographie
  • Master Génie Civil option Géomatique

Brazzaville – Ecole de Télédétection radar et Optique (ETRO) 2022

Le Laboratoire de Télédétection et Écologie Forestière de L’École Normale Supérieure organise La troisième édition de École de Télédétection Radar et Optique (ETRO) 2022, du 14 au 26 novembre 2022, à l’ENS sur le thème : Cartographie des zones humides.

Après l’organisation de la première, puis de la deuxième école de télédétection radar et optique par le Laboratoire de télédétection et écologie forestière (LTEF) en 2020 et 2021, la troisième édition de cette école sera centrée sur la cartographie par télédétection des zones humides.

Cette école se déroulera dans la salle de réunion du Campus Numérique Francophone, salle qui se trouve juste à côté de l’École Normale Supérieure. Pendant la période de formation, deux visites de terrain seront organisées, l’une pendant la première semaine de formation, consacrée au radar, et l’autre lors de la deuxième semaine, consacrée à l’optique.

La formation, sur les plans théorique et pratique, sera animée par deux enseignants chercheurs, les professeurs Jean Paul RUDANT et Paul PASSY. Pour la télédétection Radar, Jean Paul RUDANT de l’Université Gustave Eiffel et vice- président de la SFPT ; et pour la télédétection Optique, Paul PASSY, géographe spécialiste en Télédétection et SIG à l’Université Paris Cité.

Le thème de la présente formation est très important pour la république du Congo, car les zones humiques se superposent avec les superficies de tourbières d’une part et d’autre part avec des superficies importantes de forêt sur l’ensemble du territoire. Les travaux de recherche de l’équipe CongoPeat, montrent que la nécessité, pour la république du Congo de disposer d’une expertise nationale dans le domaine de la cartographie des zones humides se pose depuis déjà longtemps. En effet, ces zones humides regorgent d’une biodiversité exceptionnelle. L’apport de la télédétection radar est capitale pour faire face au problème de la cartographie de ces zones, souvent difficiles à cartographier à l’aide des images optiques, du fait du couvert nuageux. C’est ainsi que cette formation permettra de combiner les deux approches :  radar et optique, dans le but d’améliorer la cartographie de la partie Sud de la république du Congo en général et plus particulièrement, celle des zones humides des départements de la Lekoumou et du Kouilou.

Cette troisième école concerne les étudiants des masters recherche ainsi que les doctorants des facultés de notre Université, lorsque leurs thématiques de recherche nécessitent l’utilisation des images spatiales. La sélection des étudiants a été effectuée par les responsables des parcours dans les établissements respectifs de l’université Marien NGOUABI.

Cette école bénéficie de l’appui de la coopération française à travers le SCAC Congo.

Contact :

Ifo Suspense Averti, Directeur du Laboratoire de Télédétection et Écologie Forestière, École Normale Supérieure, Université Marien NGOUABI

averti.ifosuspens@umng.cg, https://twitter.com/LgetaU

Invitation – Rencontres d’affaires SIG et du spatial, à Douala (Cameroun) les 14 et 15 mars 2023

Elise Ladurelle Tikry – Directrice des opérations – AFIGEO

Business France, avec le soutien du Groupe de travail International de l’AFIGEO, organise une mission collective pour permettre aux entreprises françaises du SIG et du spatial de poursuivre ou d’initier leur déploiement à l’export en Afrique Centrale.

Pourquoi participer à ces rencontres ?

En tant qu’entreprise française, prendre part à cette rencontre d’affaires sur les Technologies Françaises dans le secteur des SIG et du spatial au Cameroun avec un rayonnement sous régional Congo, Gabon et Nigeria… vous permet de :

  • participer à une mission collective sectorielle sur 2 jours structurée autour d’une conférences plénière en présence d’acteurs institutionnels, territoriaux, d’entreprises locales, et de bailleurs de fonds, nombreux dans la sous-région
  • bénéficier de rendez-vous BtoB pour présenter vos innovations et partager votre savoir-faire auprès des décideurs SIG 
  • connaître les projets des services SIG des pays de la zone et renforcer vos relations avec les utilisateurs des marchés les plus porteurs d’opportunités commerciales (infrastructure, ville durable, agriculture …)
  • d’affirmer votre présence sur ces marchés.

Inscrivez-vous avant le 15/12/2022 et bénéficiez des chèques relance export (50% du coût pris en charge!)

Pour recevoir les ressources sur le contexte du marché du SIG dans ces pays, contactez :

Contact : Thomas LEVY – Business France / mailto:thomas.levy@businessfrance.fr / 01 40 73 31 43

P/O L’équipe de l’Afigeo

Appel à stages de Master – « Fundamentals of Remote Sensing » / « Méthodes Physiques en Télédétection »

S. Rodriguez (Université Paris Cité) & L. Picon (Sorbonne Université) & H. Chepfer (Sorbonne Université)

Comme chaque année à la même époque, nous vous sollicitons pour proposer des sujets de stages de deuxième année du Master Fundamentals of Remote Sensing (Méthodes physiques en télédétection) (http://teledetection.ipgp.fr/mpt/)

Les étudiants du M2 FRS/MPT ont des profils de physicien, géophysicien ou ingénieur. Ils effectueront un stage de quatre mois à plein temps à partir de fin février 2023, au terme duquel ils remettront un mémoire sur le travail effectué et le présenteront oralement devant un jury.

Si vous souhaitez accueillir un(e) de nos étudiant(e)s en stage, merci d’envoyer vos sujets par e-mail à rodriguez@ipgp.fr afin que nous puissions rapidement définir les affectations, en accord avec les étudiants et l’organisme d’accueil.

N’hésitez à transmettre cet appel à vos collègues.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire et nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre formation.

PS : les étudiants du M2 Space and Applications (Université des sciences et techniques de Hanoï) effectuent aussi un stage en France. Si vous souhaitez accueillir un(e) de ses étudiant(e)s merci de le préciser dans votre message ou de contacter directement son responsable, Guillaume Patanchon (Guillaume.Patanchon@apc.univ-paris-diderot.fr). PS : vous avez également la possibilité de proposer un stage de niveau M1 pour les étudiants FRS (stage de deux mois à partir de fin mars). Merci de le préciser dans votre offre de stage.

L’appel à projets du SCO est ouvert du 1er septembre au 15 novembre 2022

Par Frédéric BRETAR, Responsable SCO au CNES

Lors du congrès de Nice, l’ISPRS a signé la Charte du Space for Climate Observatory (SCO), une initiative internationale visant à accélérer les projets de lutte ou d’adaptation aux impacts du changement climatique grâce aux données satellitaires.  

Comme chaque année depuis 2019, le SCO en France ouvre son appel à projets de septembre à mi-novembre. Ouverte à la zone Europe depuis l’an dernier, cette consultation s’adresse aux projets répondant à toutes les thématiques relatives aux impacts du changement climatique.

Par sa nature et son réseau, la SFPT peut apporter sa pierre à l’édifice du SCO, en mobilisant ses membres dans le but de développer une télédétection toujours plus opérationnelle au service des territoires !

Comment candidater ?

Cette consultation a pour objectif d’identifier et accompagner la transformation de projets locaux en outils opérationnels utiles aux territoires.

Les dossiers doivent donc répondre à des critères précis, dont un besoin identifié d’un territoire qui, idéalement, sera partie prenante du consortium projet. Autre grande caractéristique, les projets doivent, à terme, produire des outils et/ou des indicateurs d’aide à la décision qui puissent en outre se transposer sur d’autres zones géographiques.

Les réponses se font par mail, les résultats seront annoncés en mars 2023.

Texte complet de l’appel à projet, formulaire à compléter, FAQ, liens utiles, tout est disponible en ligne : https://www.spaceclimateobservatory.org/fr/appel-projets-2023.

2 webinaires d’échanges

Pour fournir les informations essentielles aux candidats et répondre à toutes leurs interrogations, le SCO a organisé deux webinaires d’échanges. Toutes les questions et leurs réponses sont dans la FAQ.

Nous vous attendons nombreux, en ligne et en réponses !

The new ISPRS e-Bulletin, Issue No 4 – 2022 has been published and is available

Content of ISPRS e-Bulletin, Issue No 4- 2022:

Editorial

  • 39th International Symposium on Remote Sensing of Environment (ISRSE-39) by Orhan Altan
  • President’s Message

The ISPRS Foundation (TIF) News

  • TIF Grant Recipient Reports

ISPRS Student Consortium News

  • Update on the latest Activities of ISPRS Student Consortium by Laxmi Thapa, President ISPRS SC

Society News

  • Call for Proposals – ISPRS Scientific Initiatives 2023
  • Geospatial Week 2023 News
  • Nice Congress Forum Track

Announcements of Scientific Meetings

  • 6th SMPR and 4th GIResearch ISPRS Geospatial Conference
    15-19 Oct 2022
    Tehran, Iran – virtual conference
  • ISPRS WG IV/1 – SCA’22 – The 7th International Conference on Smart City Applications
    18-20 Oct 2022
    Castelo Branco, Portugal
  • ISPRS TC IV/9 – 17th 3D GeoInfo Conference and ISPRS WG IV/9 “Smart Data, Smart Cities” 2022
    19-21 Oct 2022
    Sydney, Australia
  • ISPRS TC III & TC IV – Gi4DM 2022 & Urban Geoinformatics 2022
    01-04 Nov 2022
    Beijing, China
  • ISPRS WG IV/7 – Geoinformation Week 2022
    14-17 Nov 2022
    Johor Bahru, Malaysia
  • 39th International Symposium on Remote Sensing of Environment (ISRSE-39)
    24-28 April 2023
    Antalya, Turkey
  • GISTAM 2023 – 9th International Conference on Geographical Information Systems Theory, Applications and Management
    25-27 April 2023
    Prague, Czech Republic

Reports

  • 2022 Virtual Summer School on Resilient Cities
  • Short Online Training Course on « Natural Resources Satellite Remote Sensing Technologies and Applications »

ISPRS International Journal of Geo-Information
New publications

ISPRS Journal of Photogrammetry and Remote
New publications

New & updated events in the ISPRS Calendar

Job Opportunities

Lettre d’information #50 – Septembre 2022

Sommaire

Editorial #50

Cher.e.s collègues et ami.es,

La rentrée est maintenant bien là et avec elle son lot d’informations et de nouveautés. La SFPT comme vous le constatez a aussi fait sa part et c’est un grand plaisir de vous présenter notre première newsletter numérique qui non seulement pèsera moins dans vos boites aux lettres mais vous permettra aussi de retrouver facilement sur notre site les articles publiés.

Bientôt un an que votre Bureau a entamé la réorganisation des outils de gestion et de communication de la SFPT. Cette newsletter « nouvelle formule » ainsi que l’évolution de notre site web et les Actualités qui y sont régulièrement postées en sont les premiers éléments visibles. Je tiens d’ailleurs à remercier chaleureusement Philippe qui dans son nouveau rôle de chargé du numérique nous fait progresser à pas de géants. Je vous invite donc à consulter régulièrement notre site, voire à vous abonner au flux RSS des Actualités, et bien sûr à transmettre au bureau toute actualité ou proposition de stage, emploi, … que vous souhaiteriez voir publiée.

La mise en place des trois groupes de travail issus de la réflexion collective de l’Assemblée Générale 2022 autour de « la SFPT de demain » a également progressé durant l’été. Ceux-ci doivent maintenant s’atteler à écrire leurs propositions de feuille de route qui seront présentées aux membres de l’association lors de l’AG 2023. Les trois thèmes retenus sont : Animation scientifique et Colloques ; étudiants et jeunes actifs ; communication. Les groupes sont en cours de constitution et encore à la recherche de participants. Si l’un de ces thèmes vous intéresse et que « construire avec nous le futur de la SFPT » vous motive, contactez le bureau qui pourra également répondre à vos éventuelles questions. Avec la prochaine AG comme horizon, cette première étape est limitée dans le temps à environ 6 mois.

D’autres groupes de travail, internationaux cette fois, sont également en cours de constitution au sein de la nouvelle Commission III (Télédétection) de l’ISPRS sous l’égide de Laurent Polidori, son nouveau président. Vous en trouverez la liste dans cette Newsletter ainsi que les coordonnées des différents responsables. Là encore, il est encore temps de vous manifester pour participer aux travaux dans un cadre international riche et stimulant.

Vous trouverez également dans cette newsletter des contributions de nos membres, ainsi que des annonces d’évènements ou d’offres d’emploi. Deux d’entre elles concernent plus particulièrement l’actualité de nos collègues africains francophones que nous sommes très heureux de relayer. Enfin ne manquez pas « le clin d’œil du photogrammètre » qui vous invite à un surprenant voyage dans le temps.

Au nom du Conseil d’Administration je vous remercie de votre fidélité et vous souhaite une bonne lecture.

Aurélie Sand
Présidente de la SFPT

Nouvelles de la Commission III de l’ISPRS

La SFPT a organisé pendant l´été deux réunions d´information sur la nouvelle Commission III « Remote Sensing » de l´ISPRS, hébergée par la France et le Brésil pour la période 2022-2026, afin de susciter des participations françaises. La Commission est conduite par Laurent Polidori (président), Alessandra Rodrigues Gomes (vice-présidente) et Jean-François Faure (secrétaire scientifique). Sa composition ayant été validée lors du Joint Meeting entre le Conseil de l´ISPRS et les nouveaux présidents de Commissions (Prague, 16-18 septembre 2022), nous pouvons présenter ici la liste des 12 groupes groupes de travail et de leurs équipes de coordination. Pour chaque groupe, une adresse électronique permettra aux personnes intéressées de prendre contact afin de participer aux travaux. Des informations supplémentaires seront prochainement en ligne sur le site de l´ISPRS (https://www2.isprs.org/commissions/comm3/). Des workshops et des publications collectives seront proposés tout au long des 4 prochaines années, une période dont le principal jalon sera le Mid-Term Symposium de la Commission à Belém (Brésil), du 4 au 8 novembre 2024.

A plus court terme, le premier rendez-vous important est le 39e ISRSE (International Symposium of Remote Sensing of Environment), qui attend vos propositions de résumés avant le 14 octobre (https://www.isrse39.com/).

WG III/1 – Remote sensing data processing and understanding 
Chair: Xinlian Liang (China) (xinlian.liang@whu.edu.cn)
Co-Chair: Maria Teresa Melis  (Italy)
Co-Chair: Weishu Gong (USA)
Secretary: Martin Mokroš (Czech Republic)

WG III/2 – Spectral and thermal data processing and analytics 
Chair: Konstantinos Karantzalos (Greece) (karank@central.ntua.gr)
Co-Chair: Anna Brook (Israel)
Co-Chair: Jean-Louis Roujean (France)
Secretary: Ilkka Pölönen (Finland)

WG III/3 – Active microwave remote sensing 
Chair: Junichi Susaki (Japan) (susaki.junichi.3r@kyoto-u.ac.jp)
Co-Chair: Florence Tupin (France)
Co-Chair: Michael Schmitt (Germany)
Secretary: Füsun Balik Sanli (Turkey)

WG III/4 –  Landuse and landcover change detection
Chair: Marcos Adami (Brazil) (marcos.adami@inpe.br
Co-Chair: Patricia Mwangi (Kenya)
Co-Chair: David Galbraith (UK)
Secretary: Aline Meigins (Brazil)

WG III/5 – Remote sensing and inclusive development to leave no one behind
Chair: Antonio Miguel Vieira Monteiro (Brazil) (miguel.monteiro@inpe.br)
Co-Chair: Ola Hall (Sweden)
Co-Chair: Gary Watmough (UK)
Secretary: Silvana Amaral Kampel (Brazil)

WG III/6 – Remote sensing of the atmosphere
Chair: Juan Cuesta (France) (cuesta@lisa.ipsl.fr)
Co-Chair: Frank Hase (Germany)
Co-Chair: Simone Lolli (Italy)
Secretary: Kai Qin (China)

WG III/7 – Remote sensing of the hydrosphere and cryosphere
Chair: Praveen Kumar Thakur (India) (praveen@iirs.gov.in)
Co-Chair: Beata Csatho (USA) 
Co-Chair: Jean-Michel Martinez (France)
Secretary: Vaibhav Garg (India)

WG III/8 – Remote sensing for agricultural and natural ecosystems
Chair: Francesco Pirotti (Italy) (francesco.pirotti@unipd.it)
Co-Chair: Megumi Yamashita (Japan) 
Co-Chair: Jaime Hernandez (Chile) 
Secretary: Roberto Pierdicca  (Italy)

WG III/9 – Geospatial environment and health analytics
Chair: Muralikrishna V. Iyyanki (India) (iyyanki@gmail.com)
Co-Chair: Ashraf Dewan (Australia) 
Co-Chair: Mahbuba Nasreen (Bangladesh)
Secretary: Bosco Bwambale (Uganda)

ICWG III/II – Planetary remote sensing and mapping
Chair: Bo Wu (Hong Kong) (bo.wu@polyu.edu.hk)
Co-Chair: Prasun Mahanti (USA)
Co-Chair: Irina Karachevtseva (Russia)
Secretary: Cristina Re (Italy)

ICWG III/IVa – Disaster management 
Chair: Saeid Pirasteh (Canada) (s2pirast@uwaterloo.ca)
Co-Chair: Fabiola Yépez (Mexico)
Co-Chair: Masood Varshosaz (Iran)
Secretary: Weilian Li (Germany)

ICWG III/IVb – Remote sensing data quality
Chair: Hussein M. Abdulmuttalib (United Arab Emirates) (husseinma@dm.gov.ae)
Co-Chair: Thomas Blaschke (Austria)
Co-Chair: Zsofia Kugler (Hungary)
Secretary: Friederike Reitze (Germany)

Voir aussi : Congrès ISPRS de Nice (6 – 11 juin 2022)

IGO présente le jumeau numérique 3D du département de l’Aude

IGO réalise le jumeau numérique 3D du département de l’Aude (6 139 km2) à partir d’une prise de vue aérienne de résolution 5cm (prise de vue répondant à la demande PCRS – Plan de Corps de Rue Simplifié).

Une première à cette échelle départementale avec une précision et résolution en 3D uniques sur la totalité du territoire. Les zones urbaines et rurales sont traitées avec le même niveau de définition pour une 3D accessible à tous.

Le jumeau numérique 3D est réalisé par photogrammétrie 3D. Nous avons traité 77 000 images de 450MegaPixel. Cela représente un volume de 100To qui a nécessité des très grandes capacités de calcul au sein de l’espace informatique et de stockage d’IGO. Les calculs sont réalisés sur notre système interne HPC (High Performance Computing). Il sera livré en opendata d’ici la fin de l’année sur la plateforme OpenIG (CRIGE Occitanie) et accessible en ligne. Les formats ouverts et propriétaires seront disponibles (3DTiles, OBJ, SLPK,…).

Il répond aux enjeux du changement climatique, de la gestion de l’eau et des risques, du développement des territoires ruraux et de leur valorisation, de la transformation numérique des territoires, du metavers,…

Bonus : les jumeaux numériques 3D peuvent être visualisés dans le moteur de jeu vidéo Unity 3D grâce au SDK GEOSPATIAL 3D développé par IGO et présenté au salon Laval Virtual 2022.

contact@igo.fr
www.igo.fr, une société du groupe GEOFIT

ARSKAN poursuit son ambitieux programme MoVi3D

Le programme MoVi3D d’ARSKAN, est un programme lauréat du prestigieux concours à l’innovation de l’état Français et soutenu par BPI, permettant d’afficher et transférer des modèles 3D de plus de 100M de triangles en mobilité. Une première phase de bêta-tests a permis de valider la puissance de la technologie auprès d’une quinzaine de partenaires. Les résultats concluants ont permis la publication d’un poster à la conférence scientifique Eurographics 2022.

[Eurographics 2022] View Dependent Decompression for Web-based Massive Triangle Meshes Visualization

Avant de lancer l’industrialisation de son algorithme, ARSKAN annonce être à la recherche d’une seconde vague de bêta-testeurs pour son programme MoVi3D.

« Chez ARSKAN, nous recherchons des sociétés ayant des problématiques d’affichage et de transfert de données 3D dépassant les 100M de triangles. Nous avons des briques technologiques pour répondre à leur besoin d’affichage et d’accessibilité sur le web de leurs données 3D« 
— Asmaâ Agouzoul, Ph.D, directrice de l’innovation de la startup.

Cette deuxième vague de bêta-testeurs viendra entériner la phase d’industrialisation de la technologie en vue de sa commercialisation en avril 2023. 

Quelques exemples de données maillées :

ARSKAN commercialise ses briques technologiques et des solutions en SAAS sur https://siloda.arskan.com

Le Clin d’œil du Photogrammètre

Par Yves Egels, membre de la SFPT

Dimanche, pour la journée du patrimoine, je visitais l’Académie, et dans une vitrine de la bibliothèque Mazarine, se trouvaient trois moulages de poignées d’épées d’académiciens célèbres.

Dont celle-ci :

G. Poivilliers – Académie des sciences – 1948

Il s’agit bien de Georges Poivilliers (1892-1968), Centralien, père de la photogrammétrie aérienne, membre de l’Académie des Sciences en 1948,  et inventeur du stéréo-restituteur du même nom dans les années 1920. Le Service Géographique de l’Armée, puis l’IGN en ont assuré l’expérimentation et la validation ; l’IGN en a utilisé opérationnellement plusieurs versions jusqu’à aujourd’hui. En recherchant de l’info sur la significations de cette épée (notamment le personnage composant la garde), je me suis rendu compte qu’il en existait une description détaillée publiée par nos collègues de l’AFT dans  XYX134 paru il y a 10 ans… et rédigé par Robert Vincent et Jean Poivilliers. On y apprend que la garde représente Icare, le premier des photographes aériens…

Georges Poivilliers fut également un membre éminent de la SFPT. Il y eut donc une époque où la SFPT a compté dans ses rangs un académicien !

Conférence ICESAS 2022, du 23 au 25 mai 2022 à Tanger

L’Équipe GAT (Géoinformation et Aménagement du Territoire ) de la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger de l’Université Abdelmalek Essadi a organisé la conférence ICESAS 2022 du 23 au 25 mai 2022 à Tanger (ICESAT = Conférence Internationale Multidisciplinaire: Sciences de l’Environnement et Etudes Appliquées).

Pour la recherche, les centres d’intérêt de l’équipe GAT concernent principalement la gestion de l’environnement et en particulier de l’agriculture, du patrimoine forestier, des domaines côtiers et des infrastructures. Les recherches effectuées nécessitent une approche pluridisciplinaire des phénomènes biogéographiques/environnementaux à évolution spatio-temporelle ; s’étendant des techniques de collecte des données à la modélisation, l’analyse et le contrôle des systèmes afin de développer des outils fiables pour l’aide à la prise de décision.

Le site https://fr.calameo.com/read/0054489148d4737621149 présente une synthèse des activités du projet PPR2 OGI-Env : Outil de Gestion Intégré de l’Environnement. entre2016 et 2022 (resp. Mina Amharref) . Ce projet a été soutenu par le MENFPESRS et le CNRST avec des partenaires socio-économiques ORMVA Loukkous, DR- HCEFLCD Rif, et l’ABHL, Maroc ainsi que des partenaires étrangers. Dans le cadre de ce projet une convention a été signée avec plusieurs ministères (Ministère de l’agriculture et de la Pèche maritime, Ministère Délégué charge de l’Eau) ainsi qu’avec le Haut-commissariat aux eaux et Foret et à la lutte contre la désertification, .dans le but de renforcer la sécurité hydrique au Maroc.

Un second projet lancé plus récemment (resp. Samed Bernoussi) : Outil de Gestion Intelligente des eaux d’irrigation et du patrimoine forestier» a pour objectif de mieux gérer les ressources en eaux utilisées en agriculture à travers l’optimisation de son utilisation et l’estimation des quantités d’eau utilisées pour des parcelles et cultures données

Au niveau formation, l’équipe s’investit fortement dans une Filière d’Ingénieurs en Géo-information, filière crée dans le cadre d’un projet Tempus européen auquel ont participé plusieurs universités, en particulier belges et françaises, ainsi que la SFPT.

Site de la formation: http://www.fstt.ac.ma/Portail/formation/formation-initiale/cycle-ingenieur?pid=92&sid=105:geoinformation

Mise à jour du site sfpt.fr

La rentrée 2022 est l’occasion pour la SFPT de vous proposer une version légèrement revue de son site web :

Tous les articles peuvent être retrouvés par leur catégorie ou leur date de publication.

Vous pouvez vous abonner aux actualités au format RSS à l’adresse suivante : https://www.sfpt.fr/category/actu/feed/

Cercle GEO de l’ESGT

Chaque année, les étudiants de l’ESGT organisent le Cercle Geo.

Il se tiendra le 13 octobre 2022 au Mans et sera l’occasion pour les étudiants, les professionnels et les entreprises de se rencontrer autour du thème principal de l’imagerie 3D et plus largement sur les thématiques de l’école.
Les professionnels pourront proposer différentes activités : une conférence de 10/15min en amphithéâtre devant les personnes présentes au cercle géo, une présentation de matériel ou de travaux dans un espace dédié, un stand de stage dating ou les personnes présentes sur site pourront se rencontrer.

Cette manifestation sera ouverte aux étudiant.e.s de l’INSA Strasbourg, de l’ESTP Paris, de l’ENSG et probablement des BTS MGTMN.

La SFPT vous y accueillera sur son stand.

Pour toute information : cerclegeo@supgeto.com