Colloque International : Écologie, Santé et Sociétés en Afrique, du 21 au 23 février 2022 à Dakar

L’International Research Laboratory Environnement, Santé, Sociétés, Le Centre d’Excellence Africain AGIR, l’Observatoire Hommes-Milieux International Tessekere, L’International Research Laboratory Reconciling Ecological and Human Adaptation for Biosphere Sustainability, organisent à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar un colloque interdisciplinaire sur l’environnement, la santé – humaine, animale, du biotope – et les sociétés.

Ce colloque international a pour objectif d’éclaircir les relations complexes qui se nouent sur le continent africain entre l’environnement, la santé – humaine, animale, du biotope – et les sociétés. L’accent sera mis non pas sur les spécialisations – nécessaires par ailleurs – mais sur les relations entre les éléments de ce triptyque. Relations de causalité, de corrélation, de conjugaison, d’exclusion ; relations biotiques, chimiques, de pouvoir, de coopération, de dépendance. Il s’agira de garder en tête que l’interdisciplinarité doit être au cœur des réflexions menées lors de cet événement. Le croisement des approches, des méthodes et des résultats devra permettre de porter un regard nouveau – car enrichi de regards croisés – sur les objets d’étude de l’écologie de la santé et de la transition environnementale, en conjuguant les relations humains-environnements au passé, au présent et au futur.

L’impact du changement climatique, les modalités de développement des zoonoses, les conséquences des pollutions et contaminations (de l’air, de l’eau et des sols), les controverses écologiques et politiques pour la conservation et la restauration des écosystèmes, le fonctionnement des systèmes de santé, les services éco-systémiques, les transitions alimentaires et sanitaires, le développement des maladies chroniques non transmissibles constituent autant d’exemples de thématiques interdisciplinaires au croisement de l’écologie, de la bio-médecine et de l’anthropologie, qui seront analysées au cours de ce colloque.

Modalités pratiques

Le colloque sera organisé sur trois journées. Ne souhaitant pas prédéterminer les axes thématiques définitifs, ceux-ci seront construits après réception, et analyse par le Comité Scientifique, des propositions de communications. Ces axes permettront le dialogue interdisciplinaire. Chaque axe thématique sera introduit par un panel d’experts issus de disciplines différentes.

Le colloque se déroulera les 21, 22 et 23 février 2023 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (site UCAD II), sous forme de sessions thématiques plénières et de communications par poster sera organisée de 12h à 13h chaque journée. 

La date limite de dépôt des propositions de communication est fixée au 30 novembre 2022. Chaque proposition devra comporter le titre de la communication, le nom, la fonction et l’adresse institutionnelle du/des auteur(s), ainsi qu’un résumé d’une page maximum. Ces propositions doivent être envoyées à l’adresse suivante : colloqueESS2023@gmail.com, sous la forme d’un fichier Word intitulé : Nom Prénom – Dakar2023. Les résultats des évaluations seront envoyés le 15 décembre aux auteurs.

Côte d’Ivoire – EGT : L’école des professionnels de la géomatique

Présentation d’EGT

La géomatique est une science nouvelle à la croisée de l’informatique et de la géographie. Sa pratique requiert de bonnes connaissances aussi bien en informatique que dans les sciences géographiques.  La géomatique permet de faire pousser l’analyse des données un peu plus loin en produisant des cartes à partir de données multi sources. Tout le monde utilise la géomatique ou ses produits : pour se déplacer, pour visualiser ses données, pour faire des prédictions. La géomatique devient incontournable.

Des écoles de formation existent en informatique et en sciences géographiques mais rares sont celles qui forment en géomatique. A l’aube de l’émergence des pays de la sous-région ouest africaine, il devient important pour les gouvernements Africains de rationaliser les ressources. L’aménagement du territoire, la gestion du foncier urbain et rural, la localisation des biens et services sont par exemple autant de domaines qui peuvent être adressés par la Géomatique.

L’École de la Géomatique et du Territoire (EGT) est née de la volonté de professionnels ivoiriens de former une génération de géomaticiens capables de relever le défi de soutenir l’émergence des états Africains. L’école est née suite à une initiative de David NIAMIEN, ancien élève de l’ENSG et de l’UMLV, docteur de l’Université UPEM (devenue  depuis Université Gustave Eiffel)

Consultez le  Site : https://egt.ci/
Contact : david.niamien@egt.ci 
Siège social : Abidjan Cocody Abatta

Offre de formation

BTS

  • BTS Génie Civil option Géomètre Topographe
  • BTS Informatique, Développeur d’Applications

Licence

  • Licence en Informatique Option GéoInformatique
  • Licence en Génie Civil option Topographie
  • Licence en Génie Civil option Géomatique

Master

  • Master en Informatique Option GéoInformatique
  • Master Génie Civil option Topographie
  • Master Génie Civil option Géomatique

Brazzaville – Ecole de Télédétection radar et Optique (ETRO) 2022

Le Laboratoire de Télédétection et Écologie Forestière de L’École Normale Supérieure organise La troisième édition de École de Télédétection Radar et Optique (ETRO) 2022, du 14 au 26 novembre 2022, à l’ENS sur le thème : Cartographie des zones humides.

Après l’organisation de la première, puis de la deuxième école de télédétection radar et optique par le Laboratoire de télédétection et écologie forestière (LTEF) en 2020 et 2021, la troisième édition de cette école sera centrée sur la cartographie par télédétection des zones humides.

Cette école se déroulera dans la salle de réunion du Campus Numérique Francophone, salle qui se trouve juste à côté de l’École Normale Supérieure. Pendant la période de formation, deux visites de terrain seront organisées, l’une pendant la première semaine de formation, consacrée au radar, et l’autre lors de la deuxième semaine, consacrée à l’optique.

La formation, sur les plans théorique et pratique, sera animée par deux enseignants chercheurs, les professeurs Jean Paul RUDANT et Paul PASSY. Pour la télédétection Radar, Jean Paul RUDANT de l’Université Gustave Eiffel et vice- président de la SFPT ; et pour la télédétection Optique, Paul PASSY, géographe spécialiste en Télédétection et SIG à l’Université Paris Cité.

Le thème de la présente formation est très important pour la république du Congo, car les zones humiques se superposent avec les superficies de tourbières d’une part et d’autre part avec des superficies importantes de forêt sur l’ensemble du territoire. Les travaux de recherche de l’équipe CongoPeat, montrent que la nécessité, pour la république du Congo de disposer d’une expertise nationale dans le domaine de la cartographie des zones humides se pose depuis déjà longtemps. En effet, ces zones humides regorgent d’une biodiversité exceptionnelle. L’apport de la télédétection radar est capitale pour faire face au problème de la cartographie de ces zones, souvent difficiles à cartographier à l’aide des images optiques, du fait du couvert nuageux. C’est ainsi que cette formation permettra de combiner les deux approches :  radar et optique, dans le but d’améliorer la cartographie de la partie Sud de la république du Congo en général et plus particulièrement, celle des zones humides des départements de la Lekoumou et du Kouilou.

Cette troisième école concerne les étudiants des masters recherche ainsi que les doctorants des facultés de notre Université, lorsque leurs thématiques de recherche nécessitent l’utilisation des images spatiales. La sélection des étudiants a été effectuée par les responsables des parcours dans les établissements respectifs de l’université Marien NGOUABI.

Cette école bénéficie de l’appui de la coopération française à travers le SCAC Congo.

Contact :

Ifo Suspense Averti, Directeur du Laboratoire de Télédétection et Écologie Forestière, École Normale Supérieure, Université Marien NGOUABI

averti.ifosuspens@umng.cg, https://twitter.com/LgetaU

Invitation – Rencontres d’affaires SIG et du spatial, à Douala (Cameroun) les 14 et 15 mars 2023

Elise Ladurelle Tikry – Directrice des opérations – AFIGEO

Business France, avec le soutien du Groupe de travail International de l’AFIGEO, organise une mission collective pour permettre aux entreprises françaises du SIG et du spatial de poursuivre ou d’initier leur déploiement à l’export en Afrique Centrale.

Pourquoi participer à ces rencontres ?

En tant qu’entreprise française, prendre part à cette rencontre d’affaires sur les Technologies Françaises dans le secteur des SIG et du spatial au Cameroun avec un rayonnement sous régional Congo, Gabon et Nigeria… vous permet de :

  • participer à une mission collective sectorielle sur 2 jours structurée autour d’une conférences plénière en présence d’acteurs institutionnels, territoriaux, d’entreprises locales, et de bailleurs de fonds, nombreux dans la sous-région
  • bénéficier de rendez-vous BtoB pour présenter vos innovations et partager votre savoir-faire auprès des décideurs SIG 
  • connaître les projets des services SIG des pays de la zone et renforcer vos relations avec les utilisateurs des marchés les plus porteurs d’opportunités commerciales (infrastructure, ville durable, agriculture …)
  • d’affirmer votre présence sur ces marchés.

Inscrivez-vous avant le 15/12/2022 et bénéficiez des chèques relance export (50% du coût pris en charge!)

Pour recevoir les ressources sur le contexte du marché du SIG dans ces pays, contactez :

Contact : Thomas LEVY – Business France / mailto:thomas.levy@businessfrance.fr / 01 40 73 31 43

P/O L’équipe de l’Afigeo

Appel à stages de Master – « Fundamentals of Remote Sensing » / « Méthodes Physiques en Télédétection »

S. Rodriguez (Université Paris Cité) & L. Picon (Sorbonne Université) & H. Chepfer (Sorbonne Université)

Comme chaque année à la même époque, nous vous sollicitons pour proposer des sujets de stages de deuxième année du Master Fundamentals of Remote Sensing (Méthodes physiques en télédétection) (http://teledetection.ipgp.fr/mpt/)

Les étudiants du M2 FRS/MPT ont des profils de physicien, géophysicien ou ingénieur. Ils effectueront un stage de quatre mois à plein temps à partir de fin février 2023, au terme duquel ils remettront un mémoire sur le travail effectué et le présenteront oralement devant un jury.

Si vous souhaitez accueillir un(e) de nos étudiant(e)s en stage, merci d’envoyer vos sujets par e-mail à rodriguez@ipgp.fr afin que nous puissions rapidement définir les affectations, en accord avec les étudiants et l’organisme d’accueil.

N’hésitez à transmettre cet appel à vos collègues.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire et nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre formation.

PS : les étudiants du M2 Space and Applications (Université des sciences et techniques de Hanoï) effectuent aussi un stage en France. Si vous souhaitez accueillir un(e) de ses étudiant(e)s merci de le préciser dans votre message ou de contacter directement son responsable, Guillaume Patanchon (Guillaume.Patanchon@apc.univ-paris-diderot.fr). PS : vous avez également la possibilité de proposer un stage de niveau M1 pour les étudiants FRS (stage de deux mois à partir de fin mars). Merci de le préciser dans votre offre de stage.

L’appel à projets du SCO est ouvert du 1er septembre au 15 novembre 2022

Par Frédéric BRETAR, Responsable SCO au CNES

Lors du congrès de Nice, l’ISPRS a signé la Charte du Space for Climate Observatory (SCO), une initiative internationale visant à accélérer les projets de lutte ou d’adaptation aux impacts du changement climatique grâce aux données satellitaires.  

Comme chaque année depuis 2019, le SCO en France ouvre son appel à projets de septembre à mi-novembre. Ouverte à la zone Europe depuis l’an dernier, cette consultation s’adresse aux projets répondant à toutes les thématiques relatives aux impacts du changement climatique.

Par sa nature et son réseau, la SFPT peut apporter sa pierre à l’édifice du SCO, en mobilisant ses membres dans le but de développer une télédétection toujours plus opérationnelle au service des territoires !

Comment candidater ?

Cette consultation a pour objectif d’identifier et accompagner la transformation de projets locaux en outils opérationnels utiles aux territoires.

Les dossiers doivent donc répondre à des critères précis, dont un besoin identifié d’un territoire qui, idéalement, sera partie prenante du consortium projet. Autre grande caractéristique, les projets doivent, à terme, produire des outils et/ou des indicateurs d’aide à la décision qui puissent en outre se transposer sur d’autres zones géographiques.

Les réponses se font par mail, les résultats seront annoncés en mars 2023.

Texte complet de l’appel à projet, formulaire à compléter, FAQ, liens utiles, tout est disponible en ligne : https://www.spaceclimateobservatory.org/fr/appel-projets-2023.

2 webinaires d’échanges

Pour fournir les informations essentielles aux candidats et répondre à toutes leurs interrogations, le SCO a organisé deux webinaires d’échanges. Toutes les questions et leurs réponses sont dans la FAQ.

Nous vous attendons nombreux, en ligne et en réponses !

Appel à sujets de thèse du CNES

Le prochain appel à sujets de thèse du CNES sera ouvert du lundi 3 au vendredi 28 octobre 2022. Le CNES invite les laboratoires à soumettre leurs propositions de sujets de thèse via la plateforme d’appels à contributions du CNES : https://appels-sciences.cnes.fr/fr.

Les sujets sélectionnés seront affichés à l’appel à candidatures qui sera ouvert du 1er février au 16 mars 2023

Le programme d’allocations de recherche doctorales et postdoctorales du CNES est un des piliers de la préparation du futur au CNES. Il a pour objectif de :

  1. Former des jeunes chercheurs et des ingénieurs dans le domaine spatial
  2. Assurer un environnement scientifique d’excellence et une forte capacité d’innovation :
    • entretenir un riche vivier de compétences pour l’écosystème spatial national, académique et industriel.
    • fortifier les échanges entre jeunes chercheurs, industrie et laboratoires.
  3. Soutenir la recherche spatiale dans les domaines :
    • des sciences utilisatrices de moyens spatiaux : Univers, Terre et Environnement, Micropesanteur
    • des sciences pour l’ingénieur : systèmes orbitaux et transport spatial
    • des sciences humaines et sociales (droit, économie, gestion…)
  4. Renforcer les liens entre les jeunes chercheurs, le CNES et l’industrie :
    • organisation des journées d’Accueil Jeunes Chercheurs (JAJC ou JC1)
    • Organisation des journées CNES Jeunes chercheurs (JC2), journées de rencontres et de présentation de leurs travaux de recherche
    • organisation de rencontres avec les industriels sur le SIAE (Salon du Bourget)

Ce programme a pour objectif la formation par la recherche d’étudiants intéressés par les activités liées au spatial, tout en développant des recherches d’intérêt pour le secteur spatial. Dans ce cadre, les thèses du CNES sont obligatoirement cofinancées par un partenaire (public ou privé), afin de s’assurer de l’intérêt des sujets dans cet écosystème, et afin de placer les doctorants dans un réseau propice à leurs perspectives d’emploi. Cette formation par la recherche doit mener à l’obtention d’un doctorat en France. Elle se fait dans un cadre académique, les étudiants devant être inscrits en thèse auprès d’une école doctorale dans un organisme habilité à délivrer le diplôme de docteur.

Plus d’informations sur Thèses et postdoctorats (cnes.fr)
Contact : PhD@cnes.fr

Offre post-doc CNRS

Post-doc ou poste d’ingénieur de recherche sur le traitement et l’analyse des observations satellite microondes en Antarctique – H/F

Les satellites fournissent des observations cruciales pour étudier le climat du vaste continent Antarctique. Les données des radiomètres microonde sont notamment utilisées pour observer la fonte sur les plateformes de glace en périphérie du continent. Malheureusement ces capteurs ont une résolution grossière, environ 60 km pour le capteur SMOS, insuffisante par rapport à la variabilité de la fonte dans ces zones, et à la résolution des modèles météorologiques. L’objectif du projet est d’améliorer cette résolution par traitement d’image, en exploitant la superposition partielle de plusieurs observations journalières. Cette technique a déjà été exploitée pour les capteurs SSM/I, mais doit être adaptée à SMOS.

Ce poste est ouvert pour 11 mois dans le cadre du projet CNES SMOS HR, mais il s’inscrit dans un cadre plus large. Notre équipe participe actuellement à plusieurs projets ESA sur l’exploitation des capteurs microonde en Antarctique et au Groenland pour l’estimation de la fonte, la température des calottes et les propriétés du manteau neigeux ainsi qu’en modélisation dans le domaine microonde. Le candidat pourra s’intégrer pleinement dans ces projets scientifiques et dans notre équipe et ainsi acquérir une expérience de recherche de post-doctorat de plusieurs années.

Contact: Ghislain Picard (ghislain.picard[at]univ-grenoble-alpes.fr)

https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR5001-VALLAN0-079/Default.aspx

ERAIFT – Appel international a candidatures pour l’inscription au programme des masters régionaux diplômants

Kinshasa, le 26/09/2022

Appel international a candidatures pour l’inscription au programme des masters régionaux diplômants, 5ème promotion (pour la période janvier 2023 à décembre 2024)

Brève présentation de l’ERAIFT

École Régionale postuniversitaire d’Aménagement et gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (ERAIFT), Centre de catégorie 2 sous l’égide de l’UNESCO a été créée le 10 avril 1999, autour du programme MAB de l’UNESCO sur l’homme et la biosphère, qui vise un développement humain durable en harmonie avec l’environnement.

Depuis sa création, l’ERAIFT contribue depuis sa création au renforcement des capacités des cadres et décideurs originaires de 22 pays francophones et lusophones d’Afrique Subsaharienne et de la région de l’Océan indien en matière de gestion des aires protégées, ainsi qu’en aménagement durable des forêts et territoires tropicaux.

La base pédagogique et conceptuelle de l’ERAIFT est l’approche systémique, qui est interdisciplinaire, intersectorielle, participative ; bref globale et intégrée. C’est le fil conducteur des enseignements et travaux de recherche à l’ERAIFT. Son site web : www.eraift-rdc.org

Ses offres de formations diplômantes

  • Une formation doctorale internationale (PhD) en Aménagement et Gestion Intégrés des Forêts et Territoires tropicaux.
  • Formation en Masters régionaux (MSc)
    1. Master professionnel en Gestion des Aires protégées (GAP)
    2. Master professionnel en Gestion des Réserves de Biosphères (GRB)
    3. Master professionnel en Technique d’Aménagement Forestier (TAF)
    4. Master de Recherche en Aménagement et Gestion Intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (AGIFT)

Cette formation est arrimée au système LMD de la réforme de Bologne, avec une semestrialisation des cours, et une mobilité régionale des étudiants lors de la spécialisation. Les deux premières promotions de master sont complètement terminées ; la 3ème et la 4ème sont en cours de manière chevauchantes et compte en moyenne une dizaine de nationalités des étudiants. En vue d’augmenter l’efficience de l’École, un appel à manifestation d’intérêt vient d’être lancé pour le recrutement de la 5ème promotion.

Appel international a candidatures pour l’inscription au programme des masters régionaux diplômants, 5ème promotion (pour la période janvier 2023 à décembre 2024)

Dans le cadre du consortium AGRINATURA-ERAIFT, un appel international à candidatures est lancé pour le recrutement des 40 boursiers devant constituer la 5ème promotion des masters régionaux diplômants de l’ERAIFT.

Cet appel s’inscrit dans le cadre du projet intitulé : « Renforcement de capacités des praticiens de la biodiversité, des scientifiques et des décideurs politiques pour la gestion durable des aires protégées et des écosystèmes forestiers d’Afrique « Action DCI-ENV 2020/416-397 ». Ce dernier fait partie du programme dénommé : « Gestion durable des écosystèmes tropicaux, basée sur les connaissances », sous le financement de l’Instrument de la Coopération au Développement (ICD) N° 41928 de l’Union européenne. Appel disponible sur le site Web de l’ERAIFT via le lien :  https://www.eraift-rdc.org/fr/allcategories-fr-fr/80 blog/news/221-appel-international-a-candidatures pour-l-inscription-au-programme-des-masters regionaux-diplomants-de-l-eraift-5eme-cohorte janvier-2023-decembre-2024

La RFPT intègre CrossRef

La RFPT élargit sa visibilité et son rayonnement. Elle devient désormais membre de CrossRef et toutes les publications (ainsi que celles publiées dans le passé) sont accompagnées d’un identifiant DOI (10.52638).
L’identifiant vous permet de retrouver l’article quelque soit l’hébergeur de l’article. Pour trouver le DOI de chaque article, récent comme ancien, il vous suffit de cliquer sur son titre à partir du site de la RFPT
Pour en savoir plus :
https://www.crossref.org/
https://www.doi.org/

Communiqué ISPRS

Nous vous transmettons le dernier communiqué de l’ISPRS, qui vous permettra d’être au courant des mises à jour de son actualité :

Dear ISPRS Ordinary Member,
I hope you and your loved ones are fairing well during these trying times.
Not only the ongoing pandemic, but also the extended ISPRS term, now 2016-22, brings inevitable changes to ISPRS.

Continuer la lecture

Cycle de Visio Conférences

La SFPT vous donnera prochainement rendez-vous pour participer à un cycle de visio-conférences, qui va réunir les membres de la SFPT et des acteurs soit du monde scientifique, soit du secteur entrepreneurial civil et dual de la Photogrammétrie et de la Télédétection.
Organisées par Marie José Lefèvre-Fonollosa, ex-présidente de la SFPT et ex-rédactrice en chef de la RFPT, ces rencontres seront d’une durée de 1h -1h15 et seront centrées sur une présentation des activités d’un(e) conférencier(e) suivie de questions. Elle sera également enregistrée et publiée sur le site de la SFPT, sur le modèle de ce qui a été fait pour le prix étudiant RFPT 2020.
Le cycle « Rencontres, la SFPT donne la parole à [ … ] » sera au début bimestriel et programmé sur une année. Continuer la lecture